Die Menschenrechtslehre in der Lehre der katholischen Kirche

Données bibliographiques / Bibliografische DatenPrinter
Auteurs / Autoren:HERBERT SCHAMBECK
Année / Jahr:2013
Type / Typ:
Catégorie / Kategorie:Allgemeines, Droit comparé, Droit constitutionnel, droit politique, Généralités, Histoire du droit, Philosophie du droit, Politik, Wirtschaft und Gesellschaft, Politiques, économie et société, Recht des Staatswesens, Rechtsgeschichte, Rechtsphilosophie, Rechtsvergleichung, Staatsrecht
Mots clef / Schlagworte:französische Revolution, KIRCHE, MENSCHENRECHTE, Soziallehre, Staat, DROITS DE L'HOMME, EGLISE, ETAT, REVOLUTION FRANCAISE, théorie de la société

von Pr. Dr. Herbert Schambeck

in Kirche, Politik und Recht- ausgewählte Abhandlungen und Vorträge. Duncker & Humblot. 2013. SS. 78-95.

in diesem Beitrag wird konkret auf Aussagen der katholischen Soziallehre über die Menschenrechte Bezug genommen. Dabei wird das Verhältnis des Staaten als Hauptschuldner und -Schützer der Menschenrechte zur (katholischen) Kirche anhand seiner historischen Entwicklungen erläutert. Die französische Revolution aus dem Jahre 1789 wird dabei als Wende bezeichnet, aufgrund ihrer begründenden Rolle für die Entwicklung einer Menschenrechtslehre. Insb. wird auf die Problematik der Gewährleistung der Glaubensfreiheit im Staat unter Wahrung eines privilegierten Verhältnis zur katholischen Kirche eingegangen.

Le principe de laïcité en droit public français

Données bibliographiques / Bibliografische DatenPrinter
Auteurs / Autoren:BENELBAZ, CLÉMENT
Année / Jahr:2011
Type / Typ:
Catégorie / Kategorie:Droit constitutionnel, Verfassungsrecht
Mots clef / Schlagworte:BEURTEILUNGSSPIELRAUM, EUROPÄISCHE MENSCHENRECHTSKONVENTION, GLAUBENSFREIHEIT, GLAUBENSGEMEINSCHAFT, GRUNDRECHTECHARTA, KIRCHE, LAIZISMUS, NEUTRALITÄT DES GEMEINSCHAFTSRECHTS, NEUTRALITÄTSGEBOT, ÖFFENTLICHER DIENST, PLURALISMUS, PRINZIP, RELIGIÖSES SYMBOL, SCHULE, STAATSKIRCHE, TRENNUNG VON STAAT UND KRICHE, CHARTE DES DROITS FONDAMENTAUX, CONVENTION EUROPEENNE DES DROITS DE L'HOMME, CULTE, ECOLE, EGLISE, ETAT DE TYPE SÉPARATISTE, FAIT RELIGIGIEUX, HARMONISATION, LAICISATION CONTRACTUELLE, LAICITE, LAICITÉ SCOLAIRE, MARGE D'APPRÉCIATION, NEUTRALITÉ DU DROIT COMMUNAUTAIRE, ORDRE PUBLIC EUROPÉEN, PLURALISME, PRINCIPE, RÉFÉRENCE CONSTITUTIONNELLE AU PRINCIPE DE LAICITÉ, RELIGION OFFICIELLE, SÉPARATION DE L'ÉTAT ET DES RELIGIONS, SERVICE PUBLIC, VALEUR
La France est, selon l'Article 1er de la Constitution de 1958, une "République (...) laïque", mais la Constitution est muette quant au contenu de cette notion. Depuis la Déclaration des droits de l'homme et du citoyen de 1789, les hommes politiques ainsi que les juristes essaient de trouver une définiton et un concept pertinente de la laïcité et les propositions faites sont légion. La thèse de M. BENELBAZ contribue à cette discussion en analysant le contenu et les nombreuses applications du principe de laïcité et en confrontant l'objet de l'étude à la perspective européenne. Le principe de laïcité influence de plus en plus d'autres États européens ainsi que les institutions d'Europe, tout en évoluant en France.  Par conséquent, l'auteur propose une comparaison avec des États qui n'ont pas adopté le modèle français de la laïcité, comme l'Allemagne, pour dégager les différences et les points commus des systèmes.

Sommaire :
Première Partie : Un principe de laïcité de plus en plus affirmé

Titre 1 : La laïcité, principe essentiel de droit français
  • Chapitre 1. La séparation historique de l'État de des religions
  • Chapitre 2. L'officialisation contemporaine d'une République laïque
Titre 2 : La laïcité, principe potentiel du droit européen
  • Chapitre 1. La laïcité, une question européenne
  • Chapitre 2. La laïcité, une valeur européenne
Deuxième Partie : Des pratiques de laïcité toujours débattues

Titre 1 : La laïcité comme ignorance du fait religieux
  • Chapitre 1. L'ignorance dans la vie administrative
  • Chapitre 2. L'ignorance dans les relations privées
Titre 2 : La laïcité comme respect du fait religieux
  • Chapitre 1. La protection des appartenances religieuses
  • Chapitre 2. Les garanties concrètes aux croyances religieuses
 

LACITE, CONNAIS PAS : ALLEMAGNE, CANADA, ETATS-UNIS, ROYAUME-UNI

Données bibliographiques / Bibliografische DatenPrinter
Auteurs / Autoren:ZYLBERBERG, JACQUES;
Source / Fundstelle:IN: POUVOIRS. 1995. NUMERO 75. P. 37 - 51.
Revue / Zeitschrift:Pouvoirs
Année / Jahr:1995
Type / Typ:
Catégorie / Kategorie:Rechtsvergleichung
Mots clef / Schlagworte:GEWISSENSFREIHEIT, GLAUBENSFREIHEIT, Grundgesetz, Grundrechte, KIRCHE, NEUTRALITAET, RELIGIONSFREIHEIT, RELIGIONSGEMEINSCHAFT, Staat, STAATSKIRCHENRECHT, ASSOCIATION CULTUELLE, ASSOCIATION RELIGIEUSE, CULTE, DROIT COMPARE, Droit constitutionnel, DROIT ECCLESIASTIQUE, DROITS FONDAMENTAUX, ECOLE, ECOLE CONFESSIONNELLE, EGLISE, ETAT, LAENDER, LAICITE, LIBERTE DE CROYANCE, LIBERTE RELIGIEUSE, LOI FONDAMENTALE, NEUTRALITE, RELIGION, SOCIETE RELIGIEUSE
L'ATTACHEMENT DE LA FRANCE REPUBLICAINE A LA LAICITE NE FAIT PAS DE CETTE DERNIERE UNE NOTION EXCLUSIVEMENT FRANCAISE. EN ALLEMAGNE, MAIS AUSSI AU CANADA, AUX ETATS-UNIS ET AU ROYAUME-UNI, LA LAICITE EXISTE. LA MANIERE SELON LAQUELLE ELLE Y EST PERCUE ET APPLIQUEE, EST SIMPLEMENT DIFFERENTE. LA LAICITE "EST EN EFFET LOIN D'ETRE UNIDIMENSIONNELLE ; ELLE PRESENTE DE NOMBREUSES" FACETTES QUI, PARFOIS, PEUVENT SEMBLER CONTRADICTOIRES. AUSSI, DANS LES QUATRES ETATS ETUDIES, LES EGLISES MAJORITAIRES SONT-ELLES BEAUCOUP PLUS ASSOCIEES A LA VIE POLITIQUE ET CIVILE QU'ELLES NE LE SONT EN FRANCE.

“UN SAUVEUR FACE A L’ANTECHRIST” ? CARL SCHMITT, THEOLOGIEN POLITIQUE

Données bibliographiques / Bibliografische DatenPrinter
Auteurs / Autoren:RUETHERS, BERND; FROMONT, MICHEL (TRAD.);
Source / Fundstelle:IN: REVUE FRANCAISE DE DROIT CONSTITUTIONNEL. 2002. NUMERO 50. P. 377 - 384.
Revue / Zeitschrift:Revue fran?ºaise de droit constitutionnel
Année / Jahr:2002
Type / Typ:
Catégorie / Kategorie:Généralités
Mots clef / Schlagworte:KIRCHE, LEHRE, NATIONALSOZIALISMUS, Politik, POLITIKWISSENSCHAFT, RECHTSWISSENSCHAFT, REICH, DRITTES-, Staat, STAATSRECHT, DOCTRINE, DROIT PUBLIC, EGLISE, ETAT, NAZISME, POLITIQUE, SCHMITT, CARL, SCIENCE JURIDIQUE, SCIENCE POLITIQUE, TROISIEME REICH
CARL SCHMITT, PUBLICISTE DE RENOM, PARTICULIEREMENT ACTIF DURANT LA PREMIERE MOITIE DU XIX SIECLE, CONTINUE A SUSCITER L'ADMIRATION AUPRES NOMBRE DE PERSONNES, ET CE MALGRE SON ENGAGEMENT EN FAVEUR DES IDEALOGIES NAZIES. DANS CET ARTICLE, PARU TOUT D'ABORD EN ALLEMAND DANS LE JOURNAL FRANKFURTER ALLGEMEINE ZEITUNG, L'AUTEUR NE SE CONTENTE PAS D'EXPLIQUER LES RAISONS CE RAYONNEMENT. IL POSE UN REGARD CRITIQUE SUR L'ELEMENT QUI AURAIT, D'APRES UNE GRANDE PARTIE DE LA DOCTRINE, JOUE UN PREDOMINANT DANS SA PENSEE ET DANS SON OEUVRE, A SAVOIR LE CATHOLICISME. EN FAIT LA THEOLOGIE POLITIQUE PRONEE PAR CARL SCHMITT, BASEE SUR LE MODELE AMI/ENNEMI, NE SAURAIT EN AUCUN CAS ETRE QUALIFIEE DE CATHOLIQUE.

CITATIONS D’UN “AUTEUR CLASSIQUE” (CARL SCHMITT) SELON LES EPOQUES

Données bibliographiques / Bibliografische DatenPrinter
Auteurs / Autoren:RUETHERS, BERND; FROMONT, MICHEL (TRAD.);
Source / Fundstelle:IN: REVUE FRANCAISE DE DROIT CONSTITUTIONNEL. 2002. NUMERO 51. P. 537 - 555.
Revue / Zeitschrift:Revue fran?ºaise de droit constitutionnel
Année / Jahr:2002
Type / Typ:
Catégorie / Kategorie:Généralités
Mots clef / Schlagworte:KIRCHE, LEHRE, NATIONALSOZIALISMUS, Politik, POLITIKWISSENSCHAFT, RECHTSWISSENSCHAFT, REICH, DRITTES-, Staat, STAATSRECHT, DOCTRINE, DROIT PUBLIC, EGLISE, ETAT, NAZISME, POLITIQUE, SCHMITT, CARL, SCIENCE JURIDIQUE, SCIENCE POLITIQUE, TROISIEME REICH
CET ARTICLE, PARU ORIGINELLEMENT EN ALLEMAND DANS LA REVUE JURISTENZEITUNG EN 1998, COMPLETE PARFAITEMENT LA BREVE ETUDE REALISEE EN 1997 ET PUBLIEE UN PEU PLUS TARD, EN FRANCAIS, DANS LE NUMERO 50 DE LA RFDC ("UN SAUVETEUR FACE A L'ANTECHRIST" ? CARL SCHMITT, THEOLOGIEN POLITIQUE). LES CITATIONS DE CARL SCHMITT QUI Y SONT "REPRODUITES, SONT ELOQUENTES ; ELLES REVELENT" CLAIREMENT LES CONTRADICTIONS DE CE JURISTE ALLEMAND DE 1923 A 1951. ELLES INCITENT SURTOUT A S'INTERROGER SUR LA PLACE A LUI ACCORDER, AINSI QU'A SON OEUVRE, DANS LA SCIENCE JURIDIQUE ALLEMANDE ACTUELLE ET FUTURE ET, EN PARTICULIER, DANS LA THEORIE DE L'ETAT.