LA LIBERTE D’OPINION DU FONCTIONNAIRE. ESSAI DE DROIT PUBLIC COMPARE.

Données bibliographiques / Bibliografische DatenPrinter
Auteurs / Autoren:FOURRIER, CHARLES;
Source / Fundstelle:PARIS. LIBRAIRIE GENERALE DE DROIT ET DE JURISPRUDENCE. 1957. 452 P.
Année / Jahr:1957
Type / Typ:
Catégorie / Kategorie:Verwaltungsrecht
Mots clef / Schlagworte:ANGESTELLTE, OEFFENTLICHER-, ANSTALT, OEFFENTLICH-RECHTLICHE-, Ausbildung, BEAMTENRECHT, BEAMTENTUM, BEAMTENVERHAELTNIS, Beamter, Bund, DISKRIMINIERUNG, POLITISCHE-, FORTBILDUNG, Grundgesetz, MEINUNGSFREIHEIT, OEFFENTLICHER DIENST, Verwaltung, Administration, AGENT PUBLIC, DISCRIMINATION POLITIQUE, DROIT ADMINISTRATIF, FONCTION PUBLIQUE, FONCTIONNAIRE, FORMATION, FORMATION CONTINUE, LAENDER, LIBERTE D'OPINION, LOI FONDAMENTALE, LOYAUTE, SECTEUR PUBLIC
AU TRAVERS DE CETTE ETUDE DE DROIT COMPARE, L'AUTEUR CHERCHE A CONFRONTER LES NOTIONS DE "FONCTIONNAIRE", D'"OPINION" ET DE "LIBERTE". IL ETUDIE TOUR A TOUR LES THEMES SUIVANTS: I) LE FONCTIONNAIRE VASSALISE. IL S'AGIT DANS CETTE PARTIE DE SAVOIR DANS QUELLE MESURE LE FONCTIONNAIRE A UN DEVOIR DE FIDELITE POLITIQUE A L'EGARD DE SON ETAT. II) LE FONCTIONNAIRE POLITIQUEMENT STERILISE. L'AUTEUR S'ATTACHE DANS CETTE PARTIE AUX CAUSES DE LA DEPOLITISATION INTERVENUE DES LE 19E SIECLE DANS LA MAJORITE DES ETATS D'EUROPE, PUIS A SES ETAPES ET ENFIN SES EFFETS THEORIQUES ET PRATIQUES. III) L'AUTEUR ESSAIE EN DERNIER LIEU DE DECOUVRIR ET DE TRACER LES CHEMINS DE LA LIBERTE DU FONCTIONNAIRE.

LOYALISME ET LIBERTE POLITIQUE DU FONCTIONNAIRE ALLEMAND

Données bibliographiques / Bibliografische DatenPrinter
Auteurs / Autoren:WAGENBAUER, ROLF;
Source / Fundstelle:IN: REVUE ADMINISTRATIVE. 1958. P. 533 - 537.
Revue / Zeitschrift:Revue administrative (la)
Année / Jahr:1958
Type / Typ:
Catégorie / Kategorie:Verfassungsrecht, Verwaltungsrecht
Mots clef / Schlagworte:ANGESTELLTE, BEAMTENRECHT, BEAMTENVERHAELTNIS, Beamter, DISKRIMINIERUNG, POLITISCHE-, FREIHEIT, GEWERKSCHAFTLICHE-, MEINUNGSFREIHEIT, OEFFENTLICHER DIENST, STREIK, Verwaltung, Administration, AGENT PUBLIC, DISCRIMINATION POLITIQUE, DROIT ADMINISTRATIF, Droit constitutionnel, DROIT DE GREVE, FONCTION PUBLIQUE, FONCTIONNAIRE, HISTOIRE, LIBERTE D'OPINION, LIBERTE SYNDICALE, LOI FONDAMENTALE, LOYAUTE, SERVICE PUBLIC
L'ARTICLE PORTE SUR QUELQUES ASPECTS DU LOYALISME EXIGE DES FONCTIONNAIRES ALLEMANDS. APRES AVOIR PRESENTE UN APERCU GENERAL DE LA SITUATION DU FONCTIONNAIRE EN ALLEMAGNE (COMMENTAIRE DES DISPOSITIONS IMPORTANTES DE LA LOI FONDAMENTALE CONCERNANT LA FONCTION PUBLIQUE), L'AUTEUR EVOQUE LES PROBLEMES POSES PAR LE LOYALISME EXIGE DU FONCTIONNAIRE ALLEMAND ET LIES NOTAMMENT A LA LIBERTE D'OPINION POLITIQUE, A LA LIBERTE D'ADHERER A DES ASSOCIATIONS OU PARTIS DE CARACTERE POLITIQUE, AU DROIT SYNDICAL ET AU DROIT DE GREVE.

LES “BERUFSVERBOTE” DEVANT L’ORGANISATION INTERNATIONALE DU TRAVAIL (OIT)

Données bibliographiques / Bibliografische DatenPrinter
Auteurs / Autoren:KALDOR, PIERRE;
Source / Fundstelle:IN: REVUE INTERNATIONALE DE DROIT CONTEMPORAIN. 1988. NUMERO 1. P. 80 - 90.
Revue / Zeitschrift:Revue internationale de droit contemporain
Année / Jahr:1988
Type / Typ:
Catégorie / Kategorie:Arbeitsrecht
Mots clef / Schlagworte:BEAMTENTUM, Beamter, BERUFSVERBOT, DISKRIMINIERUNG, POLITISCHE-, INTERNATIONALE ARBEITSORGANISATION (IAO), WELTGEWERKSCHAFTSBUND, DISCRIMINATION POLITIQUE, DROIT DU TRAVAIL, DROIT SOCIAL, FEDERATION SYNDICALE MONDIALE, FONCTION PUBLIQUE, FONCTIONNAIRE, HISTOIRE, INTERDICTION PROFESSIONNELLE, LOYAUTE, ORGANISATION INTERNATIONALE DU TRAVAIL (OIT), SECTEUR PUBLIC, SERVICE PUBLIC
AU TERME D'UNE LONGUE PROCEDURE L'ORGANISATION INTERNATIONALE DU TRAVAIL (OIT) A CONSTATE L'EXISTENCE DE DISCRIMINATIONS POLITIQUES FRAPPANT LES EMPLOIS PUBLICS EN RFA. L'AUTEUR RETRACE L'HISTOIRE DES INTERDICTIONS PROFESSIONNELLES EN RFA DONT LES ENQUETES DE "LOYALISME" TOUCHENT PLUSIEURS MILLIONS DE FONCTION- NAIRES OU DE CANDIDATS A LA FONCTION PUBLIQUE. LA PROCEDURE EN QUESTION A ETE DECLANCHEE PAR LA SAISINE DE L'OIT PAR LA FEDERATION SYNDICALE MONDIALE. SONT RAPPORTEES LES CONCLUSIONS DE LA COMMISSION INTERNATIONALE D'ENQUETE AINSI QUE LES RECOMMANDATIONS FAITES A LA RFA PAR LA COMMISSION.